Graphologie

 

INTRODUCTION

 

Ce site, a été conçu afin de vous permettre d'établir un embryon d'analyse graphologique.

 

Et, comme entrée en matière, quoi de plus attractif que de pouvoir, passer à la pratique, immédiatement par exemple ?

 

Les informations sont choisies pour être facilement visibles et aisément interprétables à partir de tracés clairs. A défaut des explications supplémentaires les accompagneront.

 

En effet, une analyse prend, aussi, en compte des signes ténus, qui individuellement sont d'une interprétation hasardeuse. Les recoupements sont impératifs.

De nombreux paramètres, comme la pression, l'inclinaison, l'orientation, les espacements (entre mots, lignes, lettres, mots et bords de pages), et des notions de simplification, de tracé, de liaison, de degré de liaison permettent ses recoupements et in fine dans la construction d'un portrait.

Chaque paramètre est lui-même soumis à des variables car la pression peut être régulière, forte, constante, mais aussi "normale" avec des accentuations soit sur des mots, des lettres, voire des segments de lettres.


Par exemple :
- une écriture présente de grandes marges à droite et à gauche. Ce type d'écriture ne produit généralement pas de pression très importante sur le papier,
- une écriture envahissante (gestion minimaliste des espaces), produira, au minimum, une pression moyenne. Il faut en effet de l'énergie pour envahir l'espace des autres !

Pour approfondir : ses scripteurs risquent bien de dépenser l'essentiel de leur énergie à s'imposer verbalement aux autres au détriment de leurs propres besoins ou nécessités.


Et puis, existent les particularismes régionaux, nationaux.
En France, le tracé des jambages comme les lettres j et g, impliquent une boucle fermée. C'est une sorte de norme. Un tracé de culture anglo-saxonne se reconnaît souvent avec des jambages ouverts. Ces différences ont un sens. Il sera expliqué plus bas.

Voilà, maintenant, c'est à vous de découvrir !


Comment choisir son restaurant.

Nos restaurateurs affichent souvent en vitrine ou en extérieur des propositions de menus. Le graphologue, voit ces écrits tout autrement. Telle lettre associée à telle autre lui donne une indication. Telle orientation d'une consonne avertira d'un restaurateur extraverti ou tout au contraire, replié derrière son comptoir et ses fourneaux.

Donc, très bientôt, ici-même des photographies de menus assorties de commentaires.

majorelle-chalon-bis-5.png

Beaucoup de choses sur le tableau du haut :

L'écriture est nette, lisible, claire, posée. On en déduit une personne qui sait qui elle est, ce qu'elle fait. Plutôt sûre d'elle elle s'affiche en profesionnelle, technicienne (écriture verticale, script) plus que dans une personne attiré par le social, l'échange, la communication. Elle vous servira, sera attentive mais ne s'attardera pas à votre table pour tailler une bavette et n'appréciera pas l'étalage de vos malheurs.


Donc c'est rassurant quant à la qualité du repas.
Un peu plus d'informations sur la personne : éducation assez sévère, conformiste qui se retrouve dans sa manière d'être, à ce jour. Un peu de susceptibilité (r prolongé sur Brasserie) et indépendance. Bien dans ses baskets dans cette activité. Relation aux autres assez entière, c'est à dire, vous plaisez ou non. On peut supposer que si vous ne plaisez pas c'est que vous n'appartenez pas au type de clients attendus.

Epanouissement affectif réduit (dimension du "j"), timidité ("o" en cercle), une certaine naïveté (écriture grossie) une personne discrète sur ses idées (dans le commerce c'est assez conseillé) et probablement des comptes non réglés avec les ascendants parentaux.


Sur le bilan, un job qui lui convient, dans lequel elle y trouve l'indépendance dont elle a besoin et l'expression de ses idées personnelles (ici sur le plan professionnel) quant à la manière de manager. Une probable formation technique spécifique et l'intégration d'un savoir-faire (probable collège)

Donc on entre s'y restaurer ou pas ?

Avec l'ardoise du bas, on obtient quelques informations supplémentaires et rassurantes.

Les "i" majuscules ne comportent pas de pointage. Normalement. Cependant, il n'est pas rare que ce pointage soit néanmoins ajouté. Le signe incontestable d'un souci, (préoccupation) de fine techinicité. On remarque aussi ce "o" de taille réduite, qui confirme la timidté découverte sur le tableau du haut. Les "E" sont tracés avec de l'allant, l'ensemble avec de la vivacité, netteté, clarté. Une personne relativement jeune, mûre, je dirais environ 40 ans.


In fine : nous y sommes entrés. C'était pour un repas basique : nous avons été servis correctement avec des cuissons convenables, un service rapide, propre et courtois.

Pile-poil dans ce que nous attendions.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site