les lettres f, g, h

 

La lettre f,

 

 

 

Pour l'essentiel : elle représente les relations de la personne vis à vis des contraintes qu'elle rencontre, tant dans sa vie personnelle que professionnelle.

La petite boucle du trait final : la personne sait réduire les difficultés qu'elle rencontre, tant dans le champ d'une activité professionnelle que dans sa vie personnelle. Si la boucle est encore grossie, l'aptitude à réduire les antagonismes est d'autant plus nette. Notion de souplesse et de patience dans le comportement.

Voir aussi le "a" surlié...

 

Cette finale anguleuse représente une approche plus tendue de la gestion des difficultés rencontrées dans l'existence. Cette réduction tend à être réalisée dans la tension voire le conflit dans des situations extrêmes. Il peut aussi exprimer jusqu'à des attitudes allant à la paranoïa.


Ici, l'art d'affronter les difficultés de manière latérale voire, pas du tout, quitte à patienter jusqu'à ce quelles se résolvent d'elles-même.

Au pire, répondre à la pression en effectuant l'indispensable.

 

 

Les difficultés sont prises en compte avec sobriété et décision. Les solutions sont mises en place dans un but de rationnalité, d'efficacité. Cette attitude se retrouve aussi dans le comportement de la personne dans sa vie courante.

Sens esthétique qui va aussi dans la sobriété.

En l'absence de la barre diagonale est le témoignagne des aptitudes dépeintes ci-haut mais qui ne trouvent pas (encore ?) le terrain nécessaire afin d'être employées. Il s'agit donc de potentialité.

 

La dimension réduite de la lettre tend à indiquer que les potentialités de la personne sont nettement sous employées. Les raisons peuvent en être diverses, variant entre circonstances extérieures ou strictement personnelles.

Par exemple, si la lettre est tordue, peu appuyée, la personne a tendance à se sous estimer indépendamment des ses aptitudes ou qualités réelles.

 

BONUS !

L'inclinaison : il s'agit de la différence d'inclinaison entre la lettre étudiée et l'inclinaison des autres lettres particulièrement les consonnes l, b, par exemple.

Vers la gauche : généralement cette inclinaison traduit une inquiétude concernant l'avenir professionnel.

Vers la droite : la personne est pleine d'ardeur, entreprenante. Ensuite, il faut vérifier le fond, la valeur de cet enthousiasme avec d'autres signes.

 

 


la lettre g  

La lettre g

    Bâtonné

Dans les faits, l'activité (a priori professionnelle) a priorité sur l'ensemble des autres activités.
Dans ce contexte, seule l'apparition d'un g, d'un tracé plus conventionnel permet de nuancer cette affirmation.



Avec une panse au jambage anguleux.
Il existe des degrés de fermeture de la panse qui, dans sa forme achevée, représente un triangle.

La personne présente un système de revendications auprès des autres ou/et des institutions. La personne, d'un abord parfois difficile, voire rude, (dans les formes achevées et appuyées) traduit de cette façon une biographie difficile, en particulier dans le domaine affectif. 
La personne présente aussi des revendications affectives et/ou de reconnaissance sans réciprocité (tout particulièrement dans les formes où le triangle reste inachevé).

Une des explication réside dans l'enfance. La personne ne s'est pas trouvée en sécurité, et ne pas probablement pas été. Carences affectives, en particulier.

 

L'enfant dans nos cultures latines est cajolé, choyé. Cela implique des échanges et des attentions en particulier dans la petite enfance. L'enfant perçoit qu'il vit dans un environnement affectif pratiqué. Les échanges affectifs entre la mère (le père aussi...) sont tangibles et démonstratifs. Cela lui est également rapporté verbalement dit. Il se sent protégé, en sécurité, serein.

Dans des cultures plus austères, avec une rétention manifeste concernant l'expression des affects il semblerait que les enfants, ne sentant pas la chaleur de la relation avec la mère (le père un peu moins...) se sente en insécurité et développe une forme de demande, de revendication, de besoin affectif plus ou moins primaire qu'il gardera durant son existence. Ceci se traduit durant la vie adulte par des revendications affectives sous des formes variées et altérées car le besoin infantile n'a pas été assouvi.

Graphologiquement ceci est visible par la "panse" ouverte du "g" sorte de bouche ouverte symbolique.

 

 

Le g en hélice.

Simples et spontanées sont les personnes tracent ainsi cette lettre. Quand elle est de surcroit agrandie il est fréquent que sa rédactrice (ou son rédacteur) exerce une activité dans le domaine social ou médical ou la qualité de l'accueil et de l'écoute sont des atouts.
Attention au tracé ! Dans une écriture en guirlande, peu appuyée, étirée avec une forme sinueuse, l'avis devient nuancé et à relier au contexte.

 

 

 

La lettre h

 


la lettre g

Cette forme simplifiée, bâtonnée appartient aux personnes qui savent se simplifier la vie et leurs différentes activités. Y compris et généralement professionnelles.

Généralement ses personnes sont ouvertes et présentent des capacités d'évolution et d'accès à des nouvelles techniques ou savoir-faire. Faut-ils qu'elles en aient envie.

 

Par contre si la lettre est adornées par une panse qui transforme le bâton en un "h" plus conventionnel. La personne, en plus est modeste...

       ATTENTION : la lettre est bâtonnée, il ne doit pas y avoir de trait initial !!

97 votes. Moyenne 2.75 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site